Les bateaux traditionnels de Sulawesi sud

Les makassar peuplent le sud Sulawesi, et ont donné leur nom à la capitale de la province. Ils sont en grande majorité musulmans, les mosquées sont très nombreuses ici, toutes très colorées.
Mais ils sont surtout réputés pour leur qualité de pêcheurs (pas celui qui se confesse, celui qui ramène du merlan), et leur savoir-faire pour la construction de bateaux.

Voilà pour la culture (profitez-en, on reviendra aux histoires de sacs perdus et de linge sale bien assez vite). On s’est donc mis en quête du lieu où les bateaux sont construits.

On sollicite la gentillesse des gens pour se faire déposer en voiture au port de Pantai Timur, a 3km de notre guesthouse. On avait moyen envie de le refaire à pieds avec Louise sur le dos par 35 degrés comme des gros galériens (alors que suer 8 litres est toujours très agréable).

Du port, il faut compter 20 bonnes minutes de marche pour atteindre le site, mais la balade vaut vraiment le coup.

Elle vous fait passer par un village de maisons en bois, et de nombreuses maisons sur pilotis toutes plus colorées les unes que les autres. Petit extra, le chemin qui longe la mer turquoise est bordé de cocotiers (wouhaaaaaaaa comment ça a l’air trop beaaaaau 😍).

p71006-170652.jpgP71005-090205

P71005-090801

Et oui c’est beau, mais c’est aussi gâché par les centaines de déchets plastiques qui jonchent le sable, charriés par la mer…

*Point environnemental*
Ici il n’y a pas de système de gestion des déchets. Chacun doit se débrouiller avec ce qu’il génère. La plupart les entassent dans des poubelles en métal et font brûler le tout. D’autres les jettent au sol (très très énervant..) Et ici tout le monde boit de l’eau conditionnée dans de petits gobelets plastiques. Vous imaginez la quantité de gobelets que ça fait dans la nature tous les jours.
On essaie donc de limiter au maximum les nôtres, mais certains sont inévitables…
*Point déprime terminé*

Depuis ce chemin, on fini par apercevoir une proue émergeant de la foret.

P71005-093145

Puis l’on entend les bruits des instruments. Et enfin on arrive au pieds de ces bateaux en chantier.

P71005-093040IMG_4639P71005-094527P71005-094648

Ces bateaux qui se construisent depuis des siècles s’appellent des « Pinisi ». Ils servaient essentiellement au transport de marchandises à travers l’Indonésie, mais aujourd’hui sont destinés aux activités de « croisière » (plongée, balades, etc.). Les méthodes de construction sont traditionnelles, et n’ont pas changé depuis des siècles.

Ici pas de plan mais tout se fait de mémoire, transmise à travers les générations. La méthode est bien particulière car ils commencent par construire la quille, puis l’enveloppe. Les planches de la coque sont chevillées ensemble. Le bois utilisé est un bois très dense et dur, importé notamment de Bornéo. La construction peut prendre jusqu’à 2 ans, voire plus.

En attendant l’interview d’un des chefs constructeurs, on vous invite à suivre pas à pas la construction d’un de ces bateaux, vous pouvez suivre l’instagram de fenidesliveaboard.

Sur le retour, on a trouvé un petit warung avec une vue plus que moyenne pour déjeuner.

 Cette journée était la dernière à Bira, que l’on quitte pour s’installer quelques jours sur une île à quelques miles de ça.
Le prochain article ne sera composé que de photos visant à vous mettre bien les boules et/ou vous faire voyager.

Charlotte

3 commentaires sur « Les bateaux traditionnels de Sulawesi sud »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s