Nusa « bof bof » Lembongan

Fini le Sulawesi, direction Denpassar pour les 15 derniers jours de notre visa en Indonésie.
Bali était la première destination que nous voulions planifiée, et pour ceux qui ont un peu suivi nos péripéties, nous avions changé au dernier moment à cause du volcan Agung.  C’est lui au fond caché par les nuages. Vue de Nusa Penida 

 

Ce dernier semblant reparti pour une longue sieste, nous décidons donc de filer vers Bali. Là où les distances sont bien moins longues comparé à Sulawesi. Bref, arrivés à Denpassar à 7h du mat après notre bus de nuit, direction Sanur. Un des endroits d’où partent les bateaux pour Nusa Lembongan, notre prochaine destination!
Sanur c’est vivant mais c’est surtout touristique. Changement direct avec Sulawesi. On y est.

On prend le temps quand même de faire un petit plouf dans une eau beaucoup trop chaude (là vous pouvez nous insulter).

Louise continue de se faire des potes. Et avec ces deux là, ça a été rigolade et bisous pendant un bon moment.

Le drame quand on a dit qu’on devait partir. Petite nuit à Sanur dans une guesthouse tout à fait sympathique qui nous booke elle même le speed boat demain pour filer à Nusa Lembongan.

Le lendemain donc, petit van qui vient nous chercher à l’hôtel. Direction la plage. De nombreuses compagnies de fast boat proposent de traverser la mer pour les iles.


Grosse orga sur le chargement des valises. À l’ancienne les mecs ! 

Puis c’est parti pour 30/40 minutes de fast boat. Et là, ça secoue. On nous avait prévenu mais il y a quand même de la bonne grosse vague.

Sur les 30 personnes à bord, 0 vomi mais c’est une sacrée performance à mon avis.
Arrivée à Nusa Lembongan en pleine marrée basse, Jean Mi le pilote bloque le moteur dans le sable. Moment assez improbable pour des gens habitués. 30 Minutes de manœuvres, de « hey toi sur la plage tu viens aider à pousser », de « bon les touristes sur le bateau, tous à l’avant »…. finalement on a réussi à se rapprocher pour décharger. Bip bip !
Sur la plage, nouvelle grosse organisation, car la compagnie doit t’amener en petit van à ton hotel. Nous avions repéré une guesthouse à Mushroom bay. Comme par hasard nous sommes les derniers à être amenés après une longue réflexion des mecs. « Alors il reste 7 touristes, on a 8 places », « nan mais attends on va le faire en deux vans », « mais nan attends ça va le faire avec un », « oui mais ils vont pas tous au même hôtel », « nan mais c’est à côté », « ah bon t’es sur car je crois pas » … après 30 minutes de gros débats, c’est parti!
Et là, nous arrivons à notre hôtel que nous avions repéré sur Agoda, l’appli cool pour trouver des hôtels pas chers. Sauf que ce brave hotel s’appelait sur Agoda : « Adi Homestay » et se trouvait sur la plage. Et en réalité, il s’agissait de « Adi Bungalow » à 500 mètres de la plage. Et quand en plus tu tombes sur un type qui t’accueille en se foutant de ta gueule parce que toi (et 3 allemands qui étaient dans le même cas) tu es sur que « Adi Bungalow » ce n’est pas celui que tu as vu sur l’appli… c’est le pompon !

Le mec nous prend de haut, ne nous regarde même pas quand il nous parle et se marre bien quand on se rend compte qu’en effet le « Adi Homestay » sur la plage n’existe pas. Donc là nous ravalons notre fierté, nous lui parlons des prix sur Agoda et il nous dit qu’il ne bosse pas avec Agoda et nous annonce un prix bien supérieur (toujours sans nous regarder bien sûr).

#PetitPointAgoda
C’est pas la première fois qu’on nous sort « ah nan moi je ne bosse pas avec Agoda donc leur tarif on s’en fout »… Bizarre bizarre et c’est à creuser. Nous allons enquêter!
#PetitPointAgodaFini

Donc forcément nous n’avons pas voulu prendre une chambre chez ce mec là même si c’était bon marché, on ne voulait pas filer de l’argent à un mec si antipathique.

Nous avons fait le tour du coin, de Mushroom Bay. Coin très touristique, trop touristique donc finalement nous décidons de fuir. Trop de musiques trop forte, trop d’hôtel sans authenticité, rien de local.. bref tout ce que nous ne recherchons pas.

Donc là, on décide de retourner au village près du port. Et là nous tombons sur deux frangins super sympas. L’un loue des scooters, l’autre une guesthouse. Par-fait après quelques négociations on prend la totale.

On avait besoin de se poser un peu après l’enchaînement bus de nuit / longs trajets / avion matinal / bateau… donc nous y avons passé 5 nuits.

Nous avons eu le temps de visiter Nusa Lembongan mais aussi Nusa Ceningan. Toute petite île accessible par le Yellow Bridge.

Ce qui est bien en Asie, c’est que tu peux aller dans la plupart des beaux hôtels, profiter de la piscine tant que tu veux. Il faut juste prendre un verre au bar. Et pour le coup on en a découvert 3/4 hôtels plutôt sympathiques et presque vides = bonheur ultime. Voici 3 piscines d’hôtels que nous avons bien bien squattées !

J’imagine que là vous nous aimez toujours aussi fort 😉 Bon sinon voilà ce qui en est des iles en elles même.

Nusa Lembongan est devenue assez touristique, en tout cas plus qu’elle ne l’est décrite dans le blogs qu’on a pu lire. Et, a notre goût, manque aujourd’hui d’authenticité. Certains spots sont vraiment magnifiques comme le coucher de soleil à Sunset Beach.

 Mais encore une fois, on a l’impression de voir que des touristes. L’île n’étant pas très grande, il y a plus de touristes que de choses à faire. Et même quand on pense avoir trouvé un restau sympa, nous sommes vite rejoins par un groupe de chinois ou d’australiens.

Nusa Ceningan est plus petite. Nous avons également vu des endroits très beaux. Nous avons pu manger dans des warungs (restau familial) ultra sympathiques et accueillants.

IMG_20171018_142459_119.jpg

Mais on fait également vite le tour. Et certains échanges avec des locaux nous interpellent. Nous avions prévu de voir le Blue Lagoon. Et à un moment un indonésien nous fait de grands signes au bord de la route. Nous nous arrêtons et nous dit qu’il va nous amener jusqu’au Blue Lagoon (sachant que je savais où nous allions, merci Maps.me). Nous nous disons « chouette il va peut être nous expliquer des choses ». Que nenni, Le bougre nous guide sur 150 mètres en gros et la première chose qu’il nous dit c’est « money ». Donc là forcément énervement car nous lui avions rien demandé à ce gentil brave homme. Et nous n’étions pas du tout perdu. Mais bref ça montre que le tourisme prend vraiment le dessus par ici…

Point positif, nous avons pu profiter de nous poser un peu chez Ketut, le patron de la guesthouse. Il était à nos petits soins, et mention spéciale à son petit dej délicieux et bien copieux!
Au bout du 5eme jours, il nous trouva un bateau pour une matinée snorkeling (car ici c’est un fief de raie manta) puis enchaîner en allant sur Nusa Penida.
Pour ce qui est de la visite snorkeling, comment dire. Du port jusqu’au 1er spot, c’est une course entre les bateaux à touristes alors que nous allons tous au même point. Une quinzaine de bateaux avec 10 personnes dessus se retrouvent au dessus des raies mantas qui doivent se demander chaque matin qu’est ce qu’elles ont fait au dieu des raies pour mériter cela.
Nous nous attendions pas à cela. Et nous étions bien en colère d’être tomber dans cette situation. Ce fut tout ce que nous détestons. De la sortie groupée où rien est expliqué. Le but c’est d’aller vite et de faire plaisir aux touristes. « Vous avez vu une manta? Ok cool allez on s’en va ».

Encore une fois les pauvres manta doivent pas du tout être stressées chaque matin à l’arrivée de tous ces fast boat.
Fini Nusa Lembongan. Nous te quittons bien déçus par rapport à ce qu’on imaginait. Nous venons de faire 15 jours à Sulawesi, île sur laquelle le sourire est gratuit. Sur Lembongan, nous avons eu l’impression que le sourire était beaucoup plus difficile. Même si bien sur nous avons fait de très belles rencontres et vu des choses merveilleuses.

Et attention spoiler, ce que nous imaginions, nous sommes entrain de le vivre à Nusa Penida. Authenticité, sourires, et une incroyable sortie snorkeling avec un pêcheur très très tôt (2h avant les bateaux à touristes de Lembongan), et nous avons eu la chance d’approcher des raies mantas mais de manière beaucoup plus saine.

Mais tout ça, ça sera dans le prochain article 😉

Lionel

Un commentaire sur « Nusa « bof bof » Lembongan »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s