Jusqu’UBUD du visa 

Si vous souhaitez visiter l’Indonésie, sachez que vous bénéficiez gratuitement d’un visa tourisme de 30 jours. Passé ces 30 jours vous devrez payer une extension de visa. Nous, il nous restait donc 4 jours avant la fin de nos 30 jours. Et après les Nusa, nous avions envie de finir notre trip indonésien avec Ubud, ses massages, sa zen attitude, ses ruelles apaisantes, ses rizières et ses singes qui vagabondent au travers de la ville, jusqu’à squatter notre piscine!

Nous nous sommes arrêtés à Merthayasa Bungalows. Une adresse vraiment sympa. Située pas très loin de la fameuse Monkey Forest (énorme forêt remplie de singes que nous n’avons pas visité car trop risqué avec Louise qui veut faire des câlins à tous les animaux qu’elle croise). Guesthouses vraiment cool, très calme, piscine super agréable et bon petit dej (pardon succulent banana pancake) donc vendu pour 3 nuits!

Nous étions dans le bungalow à droite, sympa le spot!

Ubud hors grosse saison touristique c’est quand même beaucoup de bonheur. Pas trop de touristes dans les rues et sur les terrasses. Nous avons pu flâner dans les 2/3 artères principales de la ville. Charlotte a vu plein de magasins mignons de fringues, moi j’ai vu plein de restaurants très appétissants et Louise continuait de se faire chouchouter par plein d’indonésiens. Ça y est elle dit « Hello » et « ByeBye ». Internationale Louise 🙂

La première journée fut essentiellement de la balade dans les rues d’Ubud et aussi dans son marché. Flâner, traîner et ressentir cet atmosphère zen qu’il y règne.

Cela nous a aussi permis de recroiser un couple de lyonnais eux aussi en tour du monde, croisé au Sulawesi. Et ils nous ont trouvé un restau où il y avait du fromage et Du vin. Alleluiaaaa car oui au bout d’un mois ça manque ces petites choses là! Copain lyonnais que nous risquons de revoir à Hanoï et en Nouvelle Zélande! Découvrez leur parcours par en cliquant LA 😉

Les 2ème et 3ème jours à Ubud, c’est squattage de scooter et c’est parti pour vadrouiller. Des rizières, des temples… Ubud a tellement de secrets que cela est impossible de tout découvrir.

Et quand la pluie s’invite pendant toute une après midi, c’est encore plus dur de tout visiter. Petite pluie bien sympa qui nous a empêché de continuer notre parcours. 15kms sous un petit crachât, au bout d’un moment tu dis stop.
Nous avons quand même eu le temps de goûter aux sources sacrées de Tirta Empul, un vrai lieu de pèlerinage pour de nombreux indonésiens.

Et comme nous sommes en basse saison, le temple n’était pas envahi de touristes irrespectueux. Nous avons bien pu ressentir ce qui dégage de lieu comme celui la.
Après 3 jours de balade, et avant de décoller, perso je me suis autorisé un massage pour remettre quelques lombaires (merci backpack de 22 kilos de prendre soin de mon dos). À Ubud vous trouverez votre bonheur niveau salon de massage, évitez juste les salons sur les grands axes, il y en a des incroyables un peu plus cachés.

Et obligé de parler gastronomie, nous avons eu un coup de cœur et une déception!

Coup de cœur pour Warung Garasi. Ce restaurant familial est incroyable. Aucun plat ne dépasse les 25.000 roupies (je vous aide, cela fait 1,6 euros). Les plats sont tous délicieux, la mama en cuisine est juste incroyable et l’accueil est top. Nous y avons mangé 3 fois et nous avons jamais été déçu! Foncez y!

La déception vient du Babi Guling (cochon à la broche) que nous avions vu à la télé dans « les nouveaux explorateurs ». Nous n’avons pas retrouvé l’excitation que nous avions eu en regardant le reportage. C’est une véritable chaîne (d’ailleurs ils ont créé 3 restaurants identiques). Les serveuses sont toutes habillées de la même manière, t’accueillent sans aucun sourire, et t’apportent le plat déjà préparé en 2 Minutes. Pour ce qui est de la nourriture, c’était froid et pas dingo finalement. Ils t’amenent des assiettes qui se ressemblent toutes au centimètre près avec plein de choses différentes mais chaque chose en petite quantité donc pas le lieux pour profiter réellement. Il y a  juste la peau de cochon grillée qui est craquante mais on sent que ca n’a plus rien d’authentique. Que tout est calculé, bref nous n’avons pas kiffé. Il y a moyen de trouver beaucoup mieux maintenant je pense dans les environs.

En tous cas, nous avons vraiment apprécié l’esprit de cette ville et de sa région. Ubud fut une belle parenthèse entre l’Indonésie et la Thaïlande.

Vendredi midi, nous prenons un bus direction Sanur pour se rapprocher de l’aéroport pour notre départ pour la Thaïlande samedi. Juste Le temps d’aller visiter les studios radios de Phoenix Fm. Car même en vacances, le micro me manque.


Je vous prépare un article complet avec photos et vidéos sur cette visite qui fera plaisir à tous les grands fans de radio. Et pour les fans de voyages et de péripéties, prochain arrêt >> Bangkok !

Lionel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s