East Koh(st) Chang

Nous voilà donc au sud sud sud de l’île avec deux options. Remonter en voiture dans le nord et faire tout le tour (1h30/2h de trajet) ou prendre un bateau pour passer du sud ouest au sud est (même pas 10kms de distance).

Et comme expliqué dans l’article précédent (à relire par ici), l’option bateau avec un pêcheur a été choisie, et c’était la meilleure option!

45 minutes à voir de beaux paysages, à croiser des pêcheurs en action (et se prendre quelques vagues dans la figure)… et puis l’arrivée à Salak Phet, ce village de pêcheurs construit sur pilotis. On a vraiment eu l’impression d’arriver à l’autre bout du monde (en même temps par rapport à vous, on est à l’autre bout du monde).

Salak Phet c’est un petit village très très très tranquille.

Nous avons dormi trois nuits chez Air (plein de blagues à faire avec son prénom) et sa fille. Autant vous dire que nous nous sommes régalés. Car déjà Air est une cuisniAIR hors pAIR! Chaque repas a été une véritable claque gustative. Big up à son Massaman (pour les coquins gastronomes, cliquez par là pour connaître l’histoire du Massaman), une spécialité thaï, qui nous a juste rendu zinzins. Et on ne vous parle même pas de ses pancakes fourrés à la banane et recouverts de sirop d’érable! Best pancake of the world!

Mais chez Air c’est aussi un lieu paisible, une maison magnifique sur pilotis, un véritable petit cocon. Chaque soir, ceux qui dorment chez elle (uniquement 3 chambres) dînent autour de la grande table et partagent les plats pour tester un peu tout. Ce fut des soirées très sympa et internationales (un retraité allemand/une suisse avec sa fille/les proprios indonésiens et nous les frenchies).

Seul hic, les moustiques! D’ailleurs si vous savez à quoi ils servent, faites nous signe ..

Alors à Salak Phet, il n’y a pas grand chose à faire. Se reposer, se faire des balades dans la mangrove qui entoure la ville. Et puis quelques petites cascades par ci par là (l’accès à ces cascades est gratuit, comparé à celles de l’ouest, où un droit d’accès de 5 euros est demandé, alors qu’il n’y a même pas de toboggans dans ces cascades!!!!).

Air et sa fille nous ont emmenés un matin à l’une des cascades de l’est! Nous étions les seuls et ce fut magique! Se baigner dans une piscine d’eau douce en plein milieu de la forêt = bonheur!

Après 3 jours de repos et de Massaman dans l’estomac, nous avons décidé de laisser le sud et ces villages de pêcheurs sur pilotis. Objectif : retour à la vie plus agitée et vivante! De toute manière on n’a plus d’argent et la première banque est très loin du sud est! Donc on met les voiles (normal dans un village de pêcheurs).

Nous sommes donc remontés dans un village au nord, entre le ferry et la White Sand Beach. Nous prenons le premier hôtel que nous trouvons (9 euros la nuit Ok bien joué). Sauf que pour ce prix là, tu n’es pas seul dans ta chambre. Vous connaissez les Bed Bugs (en français les punaises de lit)? En gros ce sont des petites bestioles qui se cachent dans des matelas et qui sortent la nuit pour se scotcher à toi et rester dans tes affaires le plus longtemps possible. Et ça gratte! La première chambre qu’ils nous ont donné avait un joli matelas avec option Bed Bugs inclus. Autant dire que nous avons vite demandé une deuxième chambre. Option Bed Bugs finie mais option propreté oubliée. Nous n’y avons passé qu’une nuit où on a tous les deux pas super bien dormi (étonnant avec un oreiller qu’on appellerait plus un parpaing, et des draps d’une couleur douteuse, aaaah l’aventure). Une nuit et go, nous partons passer nos 2 dernières nuits à la White Sand Beach! Là où nous avions commencé notre trip à Koh Chang. Nous sommes retournés au même bungalow, très sympa et très propre (où êtes vous petites Bed Bugs??). Nous en avons profité pour se refaire un peu de street food forcément. Et pour notre dernière soirée sur Koh Chang nous avons refait un restaurant DE-LI-CIEUX (oui on parle beaucoup de nourriture mais ceux qui nous connaissent ne doivent pas être étonnés) : le Thaï Dutch avec son Massaman de compétition (oui encore lui)! Popopopo, gros coup de cœur pour ce resto tenu par un hollandais mais avec des thaïlandaises en cuisine qui savent bien y faire!

Et pour profiter jusqu’au bout de l’île, nous avons dégoté un super spot, durant une aprem dans un resort (car oui souvenez vous en Asie, nous pouvons profiter des piscines d’hôtel de luxe si nous consommons au moins un verre). Pas besoin d’en dire plus, les photos parlent d’elles même, le spot était juste paradisiaque.

On sirote un petit cocktail, on passe notre aprèm à hésiter entre la plage et la piscine, bref on finit bien notre périple sur Koh Chang.
L’île fut sympathique, reposante mais pour être franc, nous a un peu laissés sur notre faim. Nous avons croisé plus de sourires en 4 jours à Bangkok qu’en 10 jours à Koh Chang. En résumé c’était bien mais une semaine suffit largement pour faire le tour et s’imprégner de l’ambiance de l’île!

Notre départ s’est fait sous la pluie (comme quoi il fallait vraiment qu’on parte). Taxi / Ferry / Bus / 5h de Mini Van / métro et un peu de marche à pied, et nous voilà arrivés à Bangkok pour 3 nuits chez notre hôte américain trop sympa avec une piscine trop cool!

Et ce deuxième séjour dans la capitale thaïlandaise s’annonce bien bien rempli, on vous racontera cela très vite..

Lionel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s