Voyager avec un bébé, ça ressemble à quoi?

Les gens : « Vous partez en tour du monde? Mais avec Louise? ». A travers cette question la plus lol qu’on ait eu, on s’est vite rendu compte que les gens n’envisagent pas vraiment qu’il est possible de voyager longtemps avec un bébé.
Du coup, on va essayer de vous expliquer comment on fonctionne (ou comment on tente de fonctionner).

AVANT LE DÉPART

Et si on partait 9 mois autour du monde avec un bébé?
Quand l’idée naît dans nos esprits tordus, Louise a 3 mois. Mais on se dit que c’est réalisable. Surtout quand on se rend compte qu’on est pas les seuls parents un peu timbrés avec ce genre de projet (merci les blogs de voyage).

A ses 8 mois, on achète nos billets, le projet est officiellement lancé, on ne peut plus faire marche arrière!

Côté santé
Pour ses un an, on lui offre une petite série de vaccins : hépatite B, rage et encéphalite japonaise. On est des parents cool.
Le seul qui n’a pu lui être administré est la typhoïde car elle n’avait pas 24 mois.
Traitement anti palu : on ne sera pas assez longtemps et fréquemment dans des zones à risque pour se farcir un traitement lourd et coûteux (avis de deux médecins du voyage dont un pédiatre).

La valise
Clairement, c’est les affaires de Louise qui prennent le plus de place dans le backpack (Lionel dit que Charlotte n’est pas très loin quand même). Pour rappel, on ne part qu’avec un seul sac pour 3. En gros elle nous a autorisé à prendre 1 t-shirt et un short. Super.

Son matos :
2 t-shirt manches longues (dont un thermolactile de chez Uniclo)
3 t-shirt
2 short
1 pantalon
2 salopettes blanches (haha la bonne idée) pour se protéger du soleil ou des moustiques le soir
1 legging
2 gilets (un chaud un léger)
1 sweat
1 manteau rajouté en cours de route
1 collant en laine rajouté en cours de route (il a bien caillé dans les montagnes au Vietnam)3 paires de chaussettes
2 paires de chaussures (une de marche et une paire de crabes)
1 paire de lunettes de soleil
1 bob
1 maillot de bain
2 langes
2 tétines (on aurait préféré faire sans mais on est faibles)
Son doudou
Un savon bébé
Son lit tente pop-up
Quelques jouets
Une trousse à pharmacie

Ça fait beaucoup mais ça se salit vite ces petites choses. Et on s’est servi de tout.

On a semé pas mal de ses vêtements sur la route, on a toujours trouvé de quoi l’habiller (par contre on oublie toute notion de style hein). En revanche les tétines on a bien galéré quand on a progressivement paumé les siennes (la perdre juste avant un bus de nuit, perfect timing…)

P71116-090334

Notre garde-robe à Lionel et moi. Je le vis très mal au quotidien. Voilà.

PENDANT LE VOYAGE

La phrase qu’on entend le plus souvent ici : « Wouah comment vous êtes trop beaux! »… Et juste après « mais c’est pas trop difficile de voyager avec un bébé? », ou la version admirativo-compassionnée « Rholala vous êtes courageux dites donc ». I know.
En fait c’est pas difficile, mais c’est du sport.

Le programme d’une journée type :

BEN YA PAS DE JOURNÉE TYPE. Ce qui est génial (on est un peu partis pour ça) mais ce qui n’est pas non plus de tout repos.
On essaie quand même de maintenir quelques repères pour Louise :

La sieste : on essaie de maintenir la sieste d’après dej. Ça nous permet aussi de nous reposer, lire, prendre les billets d’avion/préparer les futurs stop, et de mettre à jour le blog tient.

Le coucher : on essaie (vous noterez l’itération de ce mot) de garder un horaire de mise au lit (à la tente en vrai) aux alentours de 21h.

Les repas : on tente de la faire déjeuner/goûter/dîner aux mêmes heures (vraiment grosso modo).

Le jeu : on (=surtout Lionel) joue beaucoup avec elle des qu’on se pose, voire on dégote des aires de jeux plus ou moins pourraves dans les grandes villes.

(oui, j’aime le headband. ça cache le cheveu sale avec goût)

La nourriture :

Louise mange comme nous, c’est à dire essentiellement du riz (non on en a pas du tout marre). Elle s’est découvert une passion pour les œufs au plat et la papaye. On galère bien à lui faire manger les légumes cuisinés ici, mais on se débrouille pour, quand on peut, demander des carottes et pommes de terre vapeur qu’on écrase. En gros vaut mieux pas être trop un maniaque de l’équilibre alimentaire.

Pour le lait en poudre (comme pour les couches) on a toujours trouvé (enfin j’espère sinon je sais pas ce qu’on lui donne…).

img_4628

Les activités :

Pour l’instant, voyager avec Louise ne nous a empêché de faire qu’une chose : passer notre open water (plonger quoi). Ça nous a un peu mis les boules, mais on aura l’occasion de le passer quand on partira en vacances sans elle comme des gros batards.
Sinon on a tout fait avec elle : des roadtrip en moto, des balades en scoot, des bus de nuit (beaucoup trop à mon goût), des musées (beaucoup trop au goût de Lionel), des trek, etc.

Bon,évidemment de chez vous où il fait tout gris, vous pensez que nos vies sont merveilleuses et que tout se passe comme sur des roulettes. Et bien figurez vous que oui. Enfin la plupart du temps. Car parfois, Louise est ronchon. Et elle arrive très bien à le faire savoir.

Et être 24/24 avec son enfant adoré c’est crevant. Genre vraiment. Je pense qu’on aura pris 10 ans dans nos faces à la fin de ce voyage.

Et la vie de couple?

Ben disons qu’on est clairement plus un trouple pendant ce voyage (je mesure le fil sur lequel repose cette phrase. Je sais pas si je la garde. J’assume qu’à moitié. La moitié humour glauque l’emporte. Fin du game).

giphy

Mais on a nos stratagèmes de parents indignes

Quand elle est pas trop crado, on fait dormir Louise dans la salle de bain (what?), quand on est dans une grande ville, on trouve une baby-sitter sur les sites d’expat (qui nous en recommandent une), quand on a du wifi, on se sert de WhatsApp comme babyphone et on va se la coller boire une bière sur la terrasse ou au resto de la guesthouse où profiter de la piscine/plage quand elle est en face.

img_5687

Les points positifs du voyage avec un bébé

Le rapport avec les gens! En Asie, tout le monde adoooooore les bébés, femmes comme hommes! Et alors une blondinette aux cheveux bouclés je vous raconte pas.
Louise est un aimant à personne. On nous réserve un accueil incroyable, des sourires tous les mètres, des tentatives de discussion en diverses langues, bref des échanges géniaux. Et partout. On a quasi pas croisé de personne malaimable (on sort les chauffeurs de bus des stat of course). Au resto, on peut la laisser crapahuter, ça ne gênera jamais et les serveurs/euses s’arrêteront de travailler pour s’en occuper.
Dans les aéroports en Asie (c’est pas franchement la même en France), on est prioritaires partout, ce qui évite les looooooongues minutes d’attente à l’immigration par exemple.
Louise facilite le dialogue et les négociations! Elle nous évite même les petites arnaques fréquentes en voyage.
Cet enfant est donc très pratique, nous en sommes très satisfait, je le recommande vivement.

img_5520

Donc en gros, un enfant ça n’empêche pas de voyager (en revanche ça empêche de dormir, on va pas vous mentir)!
Et à cet âge là (15 mois au départ en septembre 2017), tant qu’elle a ses parents, à manger et son doudou (et 90% de l’espace dans le backpack), tout roule!

Rassurez vous, on a trouvé plus petit comme doudou..

Enfin tout dépend de la manière dont on aborde la parentalité j’imagine, mais quand on a voulu faire un enfant, on s’est toujours dit qu’on ferait tout pour continuer à suivre nos envies, et à mener nos vies composées essentiellement de sorties et de voyages (comment ça faut bosser?). Et pour le moment on s’y tient bien 😉

Si vous avez des questions, si vous projeter de voyager avec un bébé (bon honnêtement si vous partez une semaine laissez-le et envoyez-vous des litres Pina colada pour nous), on sera ravis de répondre aux questions que vous pourriez vous poser!

Charlotte

7 commentaires sur « Voyager avec un bébé, ça ressemble à quoi? »

  1. superbe blog ! Quel beau voyage vous avez fait ! Pourriez-vous me dire la barque de la tente pop up de votre fille ? Je compte en acheter une mais je cherche des s is, et notamment sur le matelas.
    Merci d’avance
    Bon retour
    Amelie

    J'aime

    1. Merci pour le gentil message! C’était vraiment chouette en effet Et Louise s’est régalée dans sa petite tente Pop Up d’Oxybul. Matelas auto gonflant / moustiquaire et très pratique.. on ne l’a pas regretté. Et nous ne sommes même pas sponsorisés par Oxybul hein
      Merci encore et à bientôt 😉

      J'aime

  2. Hello j’ai adorée ce débrieffing et je vous dit encore bravo pour votre tour du monde que je suis de très prêts et jadore vos photo vos commentaires brefs tout bonne continuation à vous
    Angelique d’Alsace si vous passez par la arrêter vous lol

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s