On est Paksé par ici

Nous reprenons la route après quelques jours de relaxing et surtout d’apprentissage à rentrer et sortir d’un hamac avec classe. Retrouvez notre séjour du côté des 4000 îles par là (HoP). Un peu de bateau, beaucoup d’attente puis 3h de bus pour faire juste 150 bornes, (c’est aussi ça l’Asie) nous voici arrivés à Paksé (et à la fin de l’article, attention gros appel à témoins)!C’est la 2ème plus grande ville du Laos mais n’y cherchez pas grand intérêt! Ah si un restaurant indien sympathique qui nous a fait oublier le temps d’un repas les Fried Rice et autres Fried Noodle (patron très cool et cheese nan bien chezzy nous ça nous suffit.. Big up le Jasmin).

Alors à Paksé, en général les voyageurs ont un rituel. On arrive en bus, on cherche la 1ère Guesthouse la moins pire on va dire (on en a vu des plutôt cocasses, oui vaut mieux en rire parfois), puis une fois les valises posées, c’est la course pour réserver un scooter pour le lendemain. Car le Truc cool à Paksé (en plus du Chicken Massala) c’est la fameuse boucle des Bolovens!

Alors on ne va pas vous mentir, on a été un peu déçus (surtout comparé à la boucle de Thakhek qu’on a fait plus tard, teasing de dingue muahahaha). Notre Guesthouse trouvée, le but est de leur laisser nos gros sacs pendant 3 jours, de prendre le strict minimum (et avec Louise le strict minimum reste assez complexe on va pas se mentir) et de filer en moto sur cette boucle pendant quelques jours.

Pour la moto, vous trouverez pas mal d’agences, nous avons suivi les conseils de nombreux blogueurs tourdumondistes (oui oui c’est un mot, et même une communauté…) et nous sommes allés tenter chez Miss Noy. Un Belge et sa femme laosienne très sympathiques qui louent multitude de scooters chaque jour. On sent que la maison tourne très bien depuis belle lurette et le discours est efficace et rodé (parfois un peu trop même..). « Alors là tu n’y vas pas » « là non plus » « là tu vas dormir » « là tu vas pisser » « là y a une cascade pour te baigner » « paye le parking »… tu te prends une dose d’informations en quelques minutes (ça part d’un bon sentiment hein) mais tu sors de là en te demandant si finalement tu vas la faire cette boucle car t’as l’impression de l’avoir déjà faite finalement.

Bon passé ce briefing un peu robotique, on grimpe sur notre scoot semi-automatique (trop fort je sais passer 4 vitesses sur une moto.. et sans tomber) et en avant!


Louise est si rassurée..

Départ de Paksé, vent de face, route en travaux, camion qui te double à la one again, on est bien. Direction le Nord de la boucle et la ville de Tad Lo. Mais avant premier arrêt à Tad Pasuam. Tad = cascade pour ceux qui ne parlent pas Lao (bande de nulos). On arrive à la cascade, on paye le parking (car on nous a bien répété 150 fois que si on se faisait voler le scoot ça nous coûterait bien cher donc on est complètement parano). Et direction la première cascade de la boucle. C’est beaaaaau et t’as quand même bien envie d’y faire un plouf.

Petite balade autour de la cascade rapidos, petit pont en bambou à traverser (tu serres les fesses quand tu es dessus et t’espères surtout que personne d’autre ne prendra le pont en même temps que toi), tout cela est bien mignon mais vite allons voir si le scooter est toujours là (en mode parano complet). Ouf je crois que finalement tout le monde s’en fout de notre scoot (en même temps il doit y en avoir 50 par jour qui passent par ici donc bon..)

Allez on repart, direction le nord et Tad Lo. On passe devant Tad Champee (à ne pas confondre avec Tad Champi attention!) mais on nous a dit « n’y allez pas » donc bon on n’y va pas hein (moutons ? Naaaaan).

Bon on va pas se mentir la route entre Paksé et Tad Lo n’a aucun intérêt, et les paysages ne sont pas foufous. Donc Louise a choisi de pioncer pendant les 86 kms de route. Correction : elle s’est juste réveillée pour casser la croute (expression pour faire plaisir aux personnes âgées qui suivent notre blog) à midi.

Ici ça cause pas anglais, il n’y a pas de menu, il y a qu’un plat donc pas de chichis et bon ap’!

Après un bon trajet en scoot nous voilà arrivés à Tad Lo. Premier village où nous allons dormir sur la boucle. Village ultra mignon, qui est traversé par une rivière et on trouvé une petite cascade au bout pour se baigner (y a même un toboggan popopopo).

C’est paisible, c’est sympa et on arrive juste avant une grosse averse donc youpi!!

On pose notre sac d’affaires (vous savez le strict minimum) dans un petit bungalow en plein centre du village. Et une fois l’averse terminée et le retour du soleil (oui il revient toujours) nous filons dans un petit restau/guesthouse tenu par un frenchy. Pourquoi? Car ce brave monsieur a du vin (Charlotte likes it), du camembert qu’il fait fondre (Charlotte et Lionel like it), des frites maison avec une sauce au bleu (Charlotte, Lionel et Louise like it) et un fondant au chocolat (le monde entier likes it). Vous imaginez bien que c’est ici que nous avons passé notre soirée avec pas mal de français engagés eux aussi sur la boucle. Chouette moment (nos estomacs ont du apprécier ce gavage) avant d’aller dormir.

Réveil fermier, avec des vaches (et deux petits veaux nés la veille), des coqs, des chiens.. au pied de notre bungalow. Notre estomac n’est pas rassasié, on file chez MamaPap pour le petit dej (réputé gargantuesque, chouette on a peu mangé la veille). Apres un banana/chocolate pancake de la taille du Laos, on remonte sur notre scoot pour continuer notre charmante boucle et notre objectif : tracer jusqu’à Paksong pour la prochaine nuit.

La route offre un paysage plus sympa et plus diversifié que celui de la veille. Sur cette portion de route, pas de cascade, pas d’arrêt (on nous a dit t’arrêtes pas donc on s’arrête pas) sauf chez Mister Hook. Forcément tout le monde s’arrête chez lui dans son village assez particulier.

Mister Hook c’est lui, un laosiens (qui parle un anglais parfait) qui cultive du café et qui a décidé d’accueillir des touristes dans son village pour nous expliquer leur fonctionnement.

Nous sommes arrivés, la visite avait démarré depuis 15/20 minutes (camembert + pancakes = moto qui avance moins vite bizarrement). Avec d’autres retardataires, nous prenons le train en marche. Ça démarre avec un sacré discours sur le café. Mister Hook s’y connaît et aime en parler. On apprend beaucoup de choses sur le pourquoi du comment du café. On essaye de rester concentrés tout en surveillant Louise qui crapahute à droite et à gauche et paf! Le pied gauche dans une énorme bouse de vache.. on va dire que ça va porter chance (sauf pour nous parents, en charge de nettoyer tout ça grrr).

L’histoire du café terminée et toutes les bouses de vaches testées, la balade continue à travers le village et ses alentours.

Nous apprenons beaucoup de choses sur leur façon de vivre et de penser. La particularité du village est que ses habitants sont animistes (le pays est très majoritairement bouddhiste), donc les superstitions, rituels funéraires, et autres sacrifices font partie du quotidien.

Par exemple, Mister Hook nous dit qu’il ne parle jamais du futur. Au delà de 3 jours, ils ne savent pas ce qu’il va se passer. Donc ça porterait la poisse de se projeter plus loin que 3 jours. Et là attention du lourd! La palme de la meilleure réplique est attribuée à cette touriste (un peu bébête quand même) : « mais si vous ne prévoyez rien au delà de 3 jours, comment faites vous pour réserver vos billets d’avion ?? ».

Clap clap clap .. magnifique .. du grand art (et même pas du second degré). Resituons : il s’agit d’une minorité ethnique. Ils vivent entre eux. Ils n’ont l’électricité que depuis très récemment et je parle même pas d’Internet. Bref c’est l’award de la best question débile qui est décerné à cette sacrée touriste!

Nous n’avons pas fait de photos ou de vidéos car dans ce genre de lieu, la discrétion et surtout le respect des traditions sont en vigueur. D’ailleurs certains pensent que si ils sont pris en photo, ils peuvent perdre leur âme. En tous cas, c’est toujours un choc culturel incroyable ce genre de traditions. Par exemple dans ce village, les enfants apprennent à utiliser le bang (de la fumette quoi pour ceux qui ne connaissent pas) à 3 ans. Ils se marient très jeune (9/10 ans parfois) et forcément ils sont parents très très jeunes (aux alentours de 13 ans). Ha on me dit que la touriste débile est de retour : « mais ils font l’amour à cet âge là ?? » NO COMMENT

Mister Hook nous a raconté comment son village vivait. Et franchement c’était très intéressant de comprendre le pourquoi de tout ça même si forcément beaucoup de choses nous choquent en tant qu’occidentaux. Tuer un chiot sur la place publique pour éloigner le mauvais sort, ou expulser dans la forêt une famille entière pendant des années quand un des membres a eu un accident, ou encore les femmes enceintes qui s’absentent dans la jungle pendant des semaines pour mettre au monde leur enfant en toute discrétion. Choc culturel total.

Après une grosse matinée dans ce village, nous filons retrouver notre moto et reprenons le bitume (comme disent les bikers). Dej rapide et gourmand du côté de Thateng. Louise en profite pour se faire des copains (va y avoir du monde invité à ses 2 ans en Juin).

Ensuite on file vers Paksong pour y passer la nuit. Arrivés là-bas, la ville est franchement horrible (vite on sort par où? Ah nan c’est trop tard pour tracer… naaaaaaan!). On nous avait prévenu mais on ne s’attendait pas à ça. Pas grave c’est pour une nuit, on prend une Guesthouse propre et finalement on tombe sur une chambre avec une vue plutôt mignonne (limite le plus beau coin de la ville).

Petite drôlerie, notre chambre est voisine à celle d’un couple de québécois adorables rencontrés à Paksé (Charlotte a pu bosser son accent CélineDionesque).

Le lendemain, petit dej avec les québécois et go pour la dernière journée. Grosse prudence car la route est aussi horrible que Paksong (des travaux, des nids de poule, des graviers.. que du bonheur). Premier arrêt du jour : Tad Champi. Magnifique cascade pour se baigner. Et on a eu de la chance de l’avoir que pour nous donc tous en maillot et plouf.

Je ne vais pas vous dire que l’eau était incroyablement belle, ça serait vous narguer. On sèche et on redécolle pour la dernière cascade de la boucle. Juste en face de Tad Champi, place à Tad Fan. C’est la cascade la plus haute d’Asie du Sud Est. On déjeune la bas avec cette sympathique vue .

Et en effet c’est impressionnant. C’est haut et on ne voit pas le bas (vas y penche toi Lionel, encore un peu, encore un petit peu! Je crois que Charlotte avait une idée derrière la tête). J’ai quand même réussi à filmer sans tomber (Charlotte semblait triste).

C’était la dernière cascade de la boucle. On a enfourché notre monture pour rejoindre Paksé. À vrai dire un peu déçus de ses 3 jours sur la boucle des Bolovens. Les cascades sont belles, le village de Tad Lo est charmant mais c’est un peu tout. Nous avons opté pour la petite boucle mais si vous passez dans les parages, il paraît que la grande boucle vaut plus le coup niveau paysages (nous on sera complètement comblés avec la boucle de Thakhek! ReTeasing).

Nous rendons notre moto au Belge à Paksé, nous récupérons notre backpack à la Guesthouse et nous filons le soir même en direction de Thakhek. Un petit bus de nuit qui nous fait arriver à 2h du mat’, mais même pas peur. Surtout pour voir notamment ce genre de paysages !

!!! Avant de vous laisser, attention, voici une ALERTE importante !!!

Pendant notre passage par Paksé, nous marchions dans la rue un soir, et un TukTuk est passé devant nous. À l’intérieur 2 personnes dont une femme qui a crié à deux reprises « Lionel » (un peu comme quand Rocky crie Adrienne) et en nous faisant de grands signes. Nous ne savons toujours pas qui c’était et c’est quand même assez improbable. Donc si vous êtes cette personne, manifestez vous, vous gagnerez un cadeau (qu’on doit encore trouver).

Lionel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s