On est au Thakhek !

Allez on continue de remonter le Laos du Sud vers le Nord. Et nous quittons Paksé pour rejoindre Thakhek avec un bus de nuit de toute beauté. Alors imaginez : – Louise qui perd sa tétine dans les rues de Paksé avant de monter dans le bus (meilleur des timings du monde).
– un chauffeur qui roule qui zigzague comme un taré (plutôt drôle cette sensation de croire que le bus va se renverser plusieurs fois).
– une route avec des nids de poule grands comme des bols de Fried Noodles
– une arrivée glaciale à Thakhek à 1h30

Tout ça réunit, vous imaginez nos têtes à tous les 3 dans le TukTuk à filer vers notre hôtel (même si nos têtes étaient quand même bien mieux que celle de la réceptionniste qu’on a réveillé à 2h du mat).

Gros repos bien mérité car le boulot du lendemain va être de préparer une nouvelle boucle de 3/4 jours : la boucle de Thakhek (grosse originalité pour le nom, ça sent le gros brainstorming des gars). Voici notre programme :

Avant de partir on croise en ville un français bossant pour le guide du Routard. Un sacré voyageur de 70 balais qui connaît le monde entier (+ de 150 pays visités). Le mec est une véritable bible de voyages. On prend le plein de conseils et de récits (improbables) de voyages. Et go chez le loueur de véhicules. Pour la boucle de Thakhek on va squeezer l’option scooter. Le froid et la distance (plus de 400 kms à parcourir) vont nous faire opter pour l’option voiture. Forcément ça nous péte le budget mais finalement zéro regret.

Essayage de notre bolide (ah oui ne demandez pas d’état des lieux, ici ça donne les clefs et direct en voiture). Bon on fait quand même un petit tour avec car Mr Routard nous avait averti que ce loueur était un peu filou donc méfiance! Mais finalement tout semble fonctionnait, c’est parti pour la boucle en direction de Thalang, endroit où nous ferons notre première nuit.

Dès la sortie de Thakhek, on est déjà sous le charme avec une vue plutôt stylée sur des monts karstiques (ceux qu’on avait vu au Vietnam près de la baie d’Halong). C’est sublime. On est encerclé pendant des kilomètres par des montagnes assez impressionnantes. Et c’est un vrai bonheur de conduire avec ce paysage (et Louise roupille, donc tout va bien).

Après quelques kilomètres, premier stop : la grotte de Xien Lap. Elle se cache derrière l’école du village. O joie pour Louise de voir autant de copains/copines dès le réveil de sa sieste.

Ça joue, ça rigole, ça nous montre leur classe et ça dessine (très bien) au tableau. Chouette moment avec ces enfants tout sourire.

Certains vont nous guider jusqu’à la grotte. Petite crapahutade d’une dizaine de minutes dans la forêt pour l’atteindre. Et à la clé une grotte plutôt mignonne.

On dit au revoir à nos nouveaux amis écoliers, on reprend notre voiture pour continuer à traverser ces monts karstiques. La route commence à s’élever. Le paysage commence à changer. Et la température commence à bien chuter (chouette chouette cette option chauffage dans cette voiture).

Des monts karstiques nous passons à une montagne très verdoyante puis nous atteignons un plateau avec un décor style euuuuh on va dire de « désolation ».

Cette région inondée avec des milliers d’arbres morts est assez étrange et impressionnante en même temps. Nous zigzaguons (pas comme le chauffeur du bus de nuit hein!!) à travers ce décor et nous arrivons au tout petit village de Thalang. Ici seulement 2 Guesthouses. On prend la première (suite au conseil de Mr Routard) et c’était très sympa avec tous ces bungalows entourant un mini lac (Phosy Guesthouse pour info).

Par contre ça caille grave (On peut pas dormir dans notre voiture chauffée???). Et quand on voit les voyageurs arriver en scooter complètement gelés, on se dit que notre petite folie « location de voiture » était la meilleure des idées.

Soirée feu de camp super sympa avec tous les voyageurs, à papoter des voyages et des parcours des uns et des autres (ah vous aussi vous avez quitté vos jobs? Ah vous aussi vous n’avez plus d’apparts? Coooool!) Tournée générale de soupe pour se réchauffer et au dodo sous 8 tonnes de couettes.

Le deuxième jour de la boucle se fera sous un immense soleil et une meilleure température (qui soulage tous les bikers). On quitte notre bungalow après un petit dej avec une vue incroyable sur le lac et tous ses arbres inondés. Et on continue à parcourir cette boucle de Thakhek avec, pour démarrer, quelques kilomètres encore à tournicoter dans cette vallée.

Fini les hauteurs, on redescend et on redécouvre un peu de chaleur mais surtout des paysages plus verts et aussi nos copains les monts karstiques. On continue à être assez bluffés et subjugués par des vues assez fofolles.

Prochain stop : les Cool Springs = Piscine naturelle au pied d’une montagne. C’est cool en effet. Avec notre voiture nous arrivons avant tous les autres voyageurs (gnagnagna) et on est donc les seuls à notre arrivée. La couleur de l’eau est juste incroyable. Même si on sortait d’une nuit gelée, je me sentais obligé d’aller y faire un plouf. Et franchement, l’entrée fut fraîche on va dire (j’ai du pousser quelques cris un peu aigus) mais ensuite quel bonheur, quel délice.

On décide de déjeuner là bas dans une petite paillote qui a bien fait l’affaire. Nous sommes rejoins par un couple de castrais rencontré la veille au feu de camp (ça fait très Koh Lanta tout ça dis donc…). Petit moment très cool (springs)!

Suite de la journée et direction l’attraction de la boucle : la grotte de Konglor alias Konglor Cave (ça ferait presque flipper juste Le nom).

Après 35 kilomètres de piste (de trous plutôt) nous voilà arrivés au petit village mignon de Konglor.

Bon 1ère Guesthouse visée, voiture embourbée dans la boue et impossible d’en sortir seul. Moment culte à recouvrir la voiture (et nous) de boue avant que de gentils laosiens viennent nous délivrer. Autant dire qu’on a changé nos plans pour dormir, et on a pris une Guesthouse plus simple d’accès (pas téméraire pour le coup la Family). On retrouve nos copains castrais dans le même hôtel. On visite le village qui est entouré de rizières et de montagnes. C’est top. Et on se prépare pour le lendemain : Konglor Cave (toujours aussi flippant ce nom!).

Après une bonne nuit de sommeil, direction de bon matin vers cette grotte. Sa particularité ? Elle se visite en bateau. 45 minutes pour aller jusqu’au bout et forcément 45 minutes pour revenir.

Une balade en barque à ne pas manquer si vous passez par Thakhek. Expérience assez folle de se laisser porter par la rivière dans le noir (juste à la lumière de la torche du pilote). On entend des chutes d’eau à droite, on imagine des chauves souris à gauche, on voit des énormes cavités. C’est beau, mystérieux et impressionnant (et sombre aussi donc pas trop de photos disponibles sorry).

Passé les 45 minutes, nous arrivons à un petit village (en fait à des petites boutiques d’artisanat local).

Louise a le temps de se faire une partie de pétanque avec des copines. Car oui au Laos ça joue aux boules. Héritage des français de la période Indochine (pas le groupe hein).

Voici en vidéo SVP, le coup qui scelle la victoire de Louise :

Apres 2/3 carreaux, on reprend notre barque et c’est reparti pour le trajet en sens inverse et continuer à être émerveillés (même Louise nous sort des « ébooooo », comprenez « c’est beau »). Konglor Cave nous prend bien la matinée mais c’est absolument magique.

C’était l’un des derniers stops de cette magnifique boucle de Thakhek. Il y avait une autre piscine naturelle en redescendant vers Thakhek mais pas pour nous car nous avons négocié (grosse négo qui a duré moins de 30 secondes) pour la rendre directement à notre prochain arrêt : la capitale Vientiane.

Ça nous évite un nouveau trajet en bus (ouuuuuf) et c’est un petit luxe sympa de pouvoir rouler comme bon nous semble et surtout s’arrêter où on veut pour contempler le paysage (ou pour manger, ne pas oublier l’essentiel). On prendra l’aprem pour arriver jusqu’à Vientiane.

Mais en tous cas cette boucle de Thakhek n’était pas forcément prévu à notre programme à la base. Heureusement que des voyageurs nous ont dit de ne pas la louper. Elle fait partie de nos coups de cœur depuis le début de notre aventure. Si vous hésitez, franchement pour nous c’est de l’incontournable (attention sachez qu’il y a beaucoup de kilomètres et ça peut faire froid car ça grimpe pas mal) comparé à celle des Bolovens qui nous aura laissé sur notre faim.

Petite pause de deux jours à Vientiane pour se la couler douce.Et surtout préparer la suite : Luang Prabang et le nord du pays! Pays qui continue de nous régaler et ce n’est pas fini (teasiiiiing…)

Lionel

Un commentaire sur « On est au Thakhek ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s