Luang Prabang la douce

Après le tournico-vomito bus venant de Vientiane (que vous pouvez relire munis d’un sac plastique par ici) nous voici à Luang Prabang.

Arrivée 6h30 du matin, petit transfert en tuktuk (en Asie beaucoup de bus station sont loiiiiiiin du centre comme ça on fait bosser tout le monde) pour aller à l’hôtel. Merci Anne-Claire pour le cadeau de Honeymoon auquel on a bien pensé pendant l’interminable transfert en bus (h-10.. H-9.. H-pfff vivement). Petit stop reposant de quelques jours à la Villa Meydou. Magnifique hôtel et superbe accueil (merci à Saita, la french manager).

L’hôtel est classé au patrimoine de l’Unesco, tout comme la ville de Luang Prabang (respect!). Le magnifique centre ville nous a fait penser à un mix entre Ubud en Indonesie (article par ici) et Hoi An au Vietnam (article par là). Tout est très mignon, très préservé (même les distributeurs de banque sont stylés) et les maisons (d’ailleurs beaucoup de maisons coloniales) sont sublimes.

Alors on avoue avoir bien squatter la piscine de l’hôtel pendant ces quelques jours (pensées à toi hiver français).

On a aussi bien squatté le marché de nuit (Le « Night Market »pour nos fans anglo-saxons que nous saluons). Sûrement le meilleur depuis la Thaïlande. Grosse régalade pour pas grand chose et une atmosphère très sympa chaque soir.

Bon on a pas fait que des bombes dans la piscine et manger de la brochette et du pancake (même si on adore ces passes temps), on a aussi visité les alentours. L’incontournable de Luang Prabang c’est la cascade de Kuang Si. À 40 minutes de route, go en TukTuk de bon matin pour aller la découvrir. Bon c’est un peu Disneyland (sans Le Space mountain malheureusement). Beaucoup de touristes (coucou les amis chinois), beaucoup de restaurants et un petit côté « attraction ». Ca manque peut être d’un peu plus de naturel, et d’un côté sauvage. Mais attention ça reste quand même magnifique!

La couleur de l’eau est incroyablement belle et donne envie de plonger direct. 2/3 espaces sont aménagés pour ça.

La cascade s’étend sur des centaines de mètres (j’ai la flemme de chercher sur le Net la longueur), mais c’est impressionnant. Et tout en haut de la balade, on tombe sur ça, et ça c’est haut!

Finalement on ne regrette pas Space Mountain. Ca prendre une bonne grosse matinée mais c’est cool.

À Luang Prabang, il y a aussi de nombreux temples à découvrir. La ville est zen et respire la tranquillité.

À faire si vous êtes courageux, au lever du soleil, le défilé des moines. Très tôt, vers 5h30, tous les moines de la ville passent dans la rue et les habitants leur donnent des offrandes et de la nourriture. Vous nous raconterez Cat nous on a jamais entendu notre réveil sonner à 5h du matin (#ParesseuxEpuiséParLaPistoche).

La ville de Luang Prabang est aux intersections du Mékong (toujours là lui) et de la rivière Nam Khan. Forcément ça fait des panoramas plutôt cool (ça rapporte du like sur Insta bim).

Et en vidéo sur la bambou bridge c’est pas mal aussi.

 

Après nos quelques nuits dans l’hôtel trop cool (qu’on ne voulait pas quitter snif), on a fait quelques jours chez un couple de français expat’ très sympa avec leur petite fille un peu plus jeune que Louise. Ca a pas mal joué côté enfants et ça a pas mal picolé côté parents (merci x 1000000 pour la soirée pinards/fromages/charcuts.. la soirée rêvée depuis notre départ de France).

On s’est mis très très bien à Luang Prabang. Ca a été un véritable coup de cœur pour nous (et nos estomacs qui ont retrouvé le goût du fromage pour un soir). Il y a des villes comme ça où on se sent bien et Luang Prabang en fait partie.

On continue le Nord du Laos et place à Nong Khiaw et là aussi on s’est régalé. Paysage dingue en prévision dans le prochain article.

Allez c’est pour vous faire patienter!

Lionel

2 commentaires sur « Luang Prabang la douce »

  1. Hello les voyageurs,
    Sachez qu’ici, il fait un froid de canard. Faut bien vous le faire savoir d’une manière ou d’une autre hein. On ne sait plus comment habiller les gosses. Entre doudoune, bonnet qui tient pas, gants perdus un jour sur deux, on hésite entre se prendre un bon coup de chaud dans le couloir surchauffé ou penser à votre fabuleux voyage et se dire que notre printemps arrivera bientôt. Peut être. Au beau milieu de cet hiver interminable. Merci pour la pensée de la piscine, elle m’est bien parvenue 😂

    Gros bisous !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s