Tasmanie (Tassie pour les intimes)

Après notre très cool week-end à Melbourne (on relit notre article sur la Great Océan Road en cliquant LA) , on décolle pour Hobart, la capitale de la Tasmanie et pour un tour de cette immense île durant 12 jours.

(carte la plus moderne du monde…)

On récupère la voiture à l’aéroport de Hobart. Et direct on s’aperçoit que la gentillesse des tasmaniens est tout aussi incroyable que celle des australiens (oui les tasmaniens sont australiens mais c’est comme les corses, ils sont quand même plus tasmaniens qu’australiens!!). Bref la femme au guichet nous dit :
– « Vous êtes une famille! On va vous surclasser avec un beau gros 4×4, vous serez plus à l’aise quand même »
Suivi d’un :
– « Vous avez attendu 10/15 minutes au guichet, désolée, pour la peine nous vous offrons la location du siège bébé! »
Bon bah euh merci m’dame! C’est fort aimable. Premier stop avec notre bolide : Hobart. Nous passons la première journée et deux nuits grâce à Couchsurfing chez la très bonne cuisinière Deb (et ses 40.000 pizza maison qui nous ont bien fait plaisir miaaaam). Première journée tranquille avec une petite visite de la ville et surtout l’ascension (en voiture hein car à pied c’est trop fatiguant) du Mont Wellington qui culmine à 1271 mètres juste au dessus de Hobart, ce qui donne une vue plutôt sympathique de la haut!

Nous reviendrons visiter Hobart à la fin de notre périple tasmanien. Filons plutôt vers la côte est (la East Coast quoi) où des plages assez sympathiques sont annoncées. Sur la route on aperçoit déjà de sacrés paysages.

(la photo de celle qui prend la photo…)

On roule direction Bicheno pour poser nos valises deux nuits dans un hôtel très sympa et très communautaire (c’est très australien et donc aussi tasmanien…) avec barbec en libre service, grande cuisine partagée et ça mange tous ensemble avec cette vue…

On a bien aimé la réceptionniste qui nous sort « Nan mais la chambre que vous voulez est bien trop petite avec un enfant de cet âge!!! ». Muahahaha si elle avait vu où on a dormi en Asie. Ici c’était du grand grand luxe (Seaview Holiday Park de Bicheno pour ceux qui passeraient par là).

(Louise a même aidé à faire le ménage… bon esprit)

Petit tour à la plage de Bicheno pour finir la journée et en effet ça a plutôt de la gueule!

Le lendemain on en a profité pour descendre vers Coles Bay et le parc national du Freycinet. Dej’ à la cool avec au menu moules et crevettes (quoi Louise tu n’aimes pas? Ok pas grave on va finir pour toi…). Puis direction les plages de Coles Bay. On a rencontré un groupe de français très sympas qui bossaient dans le coin. Et c’est grâce à eux qu’on est allé faire un plouf (à la fraîche) par ici!

DSC00846 (1)

Le coin est magnifique et aurait mérité un peu plus de temps et de balades mais ça sera pour une prochaine fois. Pas le temps pour nous, on fonce vers le nord et la région de St Hélène. On nous avait prévenu qu’il y avait du level niveau plages. On a pas été déçu avec Binalong Bay et la Bay of Fires (j’avoue même le nom en jette).

DSC00859DSC00850
(coucou Binalong Bay, on t’a beaucoup aimée..)

Pique nique improvisé (car les restaus coûtent quand même une blinde) sur la plage et un petit plouf dans cette eau incroyablement belle rythmeront notre journée. On se demande même si on a déjà vu une mer aussi belle dans nos vies, c’est pour dire… bref la vie est dure en Tasmanie.

(Bay of Fires.. no comment!)

Petite mission le soir pour trouver un logement, entre les hôtels qui dépassent notre budget, les couchsurfings qui ne répondent pas et les endroits complets, on faisait pas les malins jusqu’à ce qu’on tombe sur un Bed & Breakfast EX-CEP-TIONNEL! Le Barbara’s cottage à Branxholm (au milieu de nulle part) est tenu par deux anciens chefs cuisto. Alors autant dire qu’en plus d’une maison spacieuse et mignonne, nous avons eu le droit à un breakfast de compétition. Je crois qu’on ne pouvait pas faire mieux (big up petit cake à la banane, tu nous manques!).

(photo très coquine gastronomiquement parlant…)

Et pour couronner le tout, les propriétaires possèdent une véritable basse-cour en plein milieu d’une forêt bercée par une petite rivière. On veut rester plus looooongtemps !!!!

Mais malheureusement le temps nous presse. On prendra juste le temps de faire un petit goûter en plein milieu d’une vallée (oui dans une fromagerie car il n’y a pas d’heure pour se faire une planche de fromage).


DSC00880
(regarde ça ma fille, c’est un comté..)

Miam miam et re-voiture! C’est vers le nord de l’île que nous prolongeons l’aventure pour poser nos valises à Burnie, chez Léa & Clément (rencontrés via Facebook). Fraichement expats en Tasmanie, ils nous avaient proposé gentiment de venir faire connaissance et de nous héberger le temps d’un week-end. De la picole, du bon repas, de la rigolade et de la plage, voilà comment se passe un week-end entre français! Léa et Clément vivent également en pleine campagne et Léa s’occupe de chevaux près de chez eux (au grand plaisir de Charlotte et Louise quand il a fallu aller les nourrir).

Merci pour l’accueil et on espère bien vous recroiser un jour pour finir le vin 😉

Notre périple continue vers l’étape phare de l’île : le Mont Cradle! Petite pause dodo au pied de la montagne chez Sarah, trouvée chez Couchsurfing. Elle vit en pleine campagne (ce qui donne une sacré vue) et nous a hébergé pour la nuit.

DSC00900DSC00894DSC00896

Après l’avoir aidé à déblayer son jardin après un bon coup de vent la veille (ho hisse – ho hisse), on file vers Cradle Mountain bien motivés. Mais quand on arrive au plus haut point accessible en voiture, et malgré nos 42 couches de vêtements sur nous, notre motivation en prend un coup!

DSC00903DSC00904

Voilà ce que nous apercevions autour de nous. Rajouter un joli crachin et un froid digne de Paris en Mars, nous décidons malheureusement de rebrousser chemin. Le souvenir de notre marche sous la pluie et dans le froid dans le Nord du Vietnam (reprenez une dose de glagla ICI) nous a fait dire qu’on n’allait pas refaire vivre ça à Louise (et à nos orteils par la même occasion). Cradle Mountain il paraît que tu es magnifique, mais nous on te verra une prochaine fois… au chaud!

Direction l’ouest de l’île qui est tout aussi gros et pluvieux donc on roule on roule on roule.. jusqu’au lac St Clair (le lac le plus profond d’Australie, respect!). Petite balade très mignonne qui nous a permis d’entendre et de voir plein d’animaux rigolos.


DSC00924DSC00936DSC00933
(bon ok le serpent on ne l’a vu qu’en photo.. mais quand même!!)

On passera la nuit dans un hôtel qui a du rester bloqué dans les années 80 en plein milieu du Kentucky. Et ça aura été notre nuit la plus chère de tout notre mois en Australie. On s’en souviendra.. avec le restau de l’hôtel qui ferme à 19h30 ET surtout l’odeur dans les toilettes, mwarf..

Nos deux derniers jours en Tasmanie se feront à Hobart (la boucle est bouclée) chez Eugénie, Luke et leur petite Lily. Rencontrés sur Facebook également, ce couple franco-australien adorable nous a gentiment invité à passer quelques jours chez eux. Très belle rencontre et Louise a adoré la salle de jeux de Lily!

On en a profité aussi pour se rendre dans un refuge d’animaux blessés, le Bonorong Wildlife Sanctuary, près de Hobart. Nous avons pu nourrir (au plus grand bonheur de Louise) et approcher des kangourous beaucoup trop posés.

img_8386

Et voir également des koalas (même si il n’y en a pas en Tasmanie) et le fameux diable de Tasmanie.

Petit point animalier : sachez que le diable de Tasmanie est touché par une tumeur de la face. 80% des animaux ont déjà succombé. Ce genre de refuge permet de les aider pour ne pas propager cette maladie.

Bon finissons notre balade sur un moment plus gai avec un autre animal emblématique de l’Australie, le wombat (=une petite boule de poil trop mignonne).

Bonne petite matinée pour terminer notre séjour en Tasmanie. Nous avons eu un véritable coup de cœur pour cette île. Il se dit qu’en une journée en Tasmanie, on peut rencontrer les 4 saisons, on confirme et c’est ça qui rend cette île si particulière et magnifique.

Décollage de Hobart pour notre dernier spot en Australie, et pas des moindres. Nous allons finir notre mois à Sydney pendant 4 jours et ça promet!

Suite au prochain numéro..

Lionel

4 commentaires sur « Tasmanie (Tassie pour les intimes) »

  1. Hello les grands voyageurs !
    Comme d’hab , du fin fond de mon bureau, du fin fond de mon Paris , je voyage avec vous. Merci de me faire rêver autant, quand on attend, nous, encore, toujours, inlassablement, chaque jour, ce sacré printemps ://
    Gros bisous à vous trois.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s