Cap au Nord !

L’avis de tempête sur Picton une fois passé, on embarque femmes, enfants et campervans dans le ferry ralliant l’île du sud à celle du nord. img_8938-1img_8940La mer n’était pas non plus calme calme, mais nos estomacs ont retenu leurs fish’n chips jusqu’à l’arrivée et c’est bien ça le principal!

Histoire de pas être complètement dépaysés par rapport à l’île du sud, on décide de rendre visite à un nouveau garagiste, ça faisait longtemps. On aime bien les garagistes. Je sais même dire « courroie de distribution » en anglais maintenant.

Après deux bonnes heures à profiter de son hospitalité, on récupère ENFIN une pompe à eau qui fonctionne (chouette c’est presque la fin du séjour) et il est déjà bien tard. On roule donc jusqu’au camping le plus proche pour y passer la nuit. Cette journée a probablement été la plus agréable de tout notre séjour.

Le lendemain, on roule à travers le parc national du Tongariro, et malgré le temps couvert (on repassera pour les belles photos grrr) on découvre des paysages très différents de ceux de l’île du sud, et toujours magnifiques. le parc national abrite quelques volcans, dont le mont Tongariro, et est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

DSC01532img_8956DSC01531

Le temps ne nous le permettra pas, mais l’ascension du Tongariro vaut vraiment le coup parait-il. Puis on longe le lac Taupo, et on décide d’y dormir pour profiter de la vue.

DSC01529
(bon c’est juste pour vous montrer ce joli petit temps…)

Au petit matin, on reprend la route pour découvrir la région des geysers et sources d’eau chaude, un peu plus au nord. On perçoit les vapeurs (et la bonne odeur de soufre) à travers les paysages, et on s’arrête ici ou là pour tremper nos orteils.

DSC01535DSC01539DSC01536(salut les allemands à poil!)

Ce soir-là, on expérimentera notre meilleur freecamp : en plein milieu de la forêt, perdus, seuls, à la merci des tueurs en série. Aussi beau que flippant.

img_8971

Le lendemain matin, on profite de la vie locale en bord de mer, à Tauranga.

Et on assiste surtout à une course de canards. Pas des vrais (même si j’y ai bien cru au départ), mais en plastique. Chaque famille décore son canard, puis on les met tous à l’eau (il devait y en avoir une bonne cinquantaine), et ils dérivent jusqu’à la ligne d’arrivée. Les gens s’amusent d’un rien. Mais bon, il y avait une aire de jeux et des hot dog, Louise et Lionel étaient heureux.

On trouvera un petit barbec pour le déjeuner, et une jolie plage pour l’après-midi.

Le soir venu, on campera au milieu des champs, encore une fois tous seuls, enfin avec quelques vaches et des grosses pierres qui amuseront beaucoup Louise (et fatigueront légèrement les parents).

Le jour suivant, on le consacre à la visite attendue de « Hobbiton », le lieu de tournage de « la vallée / the shire » du Seigneur des anneaux. C’était tellement bien que j’ai pleuré quand ils te mettent la musique du film et que tu traverses ces paysages magnifiques (ceux qui me connaissent ne seront qu’à moitié étonné. Je pleure plutôt souvent). Ils sont forts n’empêche.

https://www.youtube.com/watch?v=HAdXWM1btG4

Même pour ceux qui ne sont pas fans de chez fans des 2 trilogies (Le Seigneur des Anneaux / Le Hobbit), la visite vaut vraiment le coup, le lieu est magnifique. Et la région est juste canon! La visite démarre avec cette vue :

Puis on arrive, après 5 minutes de bus, au village des hobbits!

On aura aussi appris plein de chouettes anecdotes sur le tournage du film, mais ça on vous laisse aller les découvrir par vous même. La visite nous aura pris l’après-midi, et on repart bien contents vers la péninsule de Coromandel. On remet un peu d’eau dans notre nouvelle super cool pompe à eau qui fonctionne! Et go!

A défaut de ne pouvoir monter tout au nord de l’île (le temps nous manquant) et découvrir Bay of Island, la péninsule est une très bonne alternative pour kiffer un peu des belles plages. On y passera 3 jours bien chouettes avec du soleil, des plages (mention spéciale pour Cathedral Cove) et plein de magnifiques spots !

Pour finir, on rejoint les abords d’Auckland pour prendre notre avion le lendemain, et pour notre dernière soirée, on retrouvera nos copains de route Margaux et Julien (rencontrés sur l’île du sud) qui nous aideront à finir notre cubi de rouge (même si j’ai pris la tâche très à cœur et que j’ai fait la plupart du boulot, as usual) autour d’un énorme morceau de viande et d’un camembert au BBQ pour fêter ces retrouvailles (on est bien des frenchy hein !)

Voilà, la Nouvelle-Zélande c’est fini, après un mois de road trip, de paysages magnifiques, de galères mécaniques, de paysages sublimes, de freecamp plus ou moins douteux, de paysages à couper le souffle, de rapports avec les néo-zélandais parfois bof bof (en fait ils n’aiment pas du tout les vans/campervans/camping-car), mais surtout de paysages parmi les plus beaux de tout notre voyage jusqu’à présent.

Mais attention la suite, c’est du très très lourd : la Polynésie Française pour 3 semaines! Nos prochains articles risquent de bien vous faire râler! Petit avant goût de l’avion…

Vous nous aimez encore ?

Charlotte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s